Fin de notre premier mois scolaire en Angleterre. L’heure d’un premier bilan ?
Pour être honnête, c’est un peu les montagnes russes émotionnelles par ici. Nous alternons des moments de découvertes enthousiastes avec des périodes de baisse de moral… Comme dans tout changement, il y a des phases et les choses ne sont pas linéaires, nous en sommes conscients.

Concernant l’école, nous sommes toujours dans la découverte de ce système tellement différent de ce que nous avons connu jusqu’à présent. C’est une toute autre philosophie autour de l’enfant qui nous convient plutôt bien. Il y a encore beaucoup de choses que nous ne comprenons pas dans leur façon de faire mais l’année sera longue donc cela nous laisse quelques perspectives d’évolution !

Mayeul se comporte tel Champollion à la découverte des hiéroglyphes ! Il décrypte, compare, écoute, répète, analyse et commence à mettre en place son cerveau de petite personne bilingue. Son jeune âge fait qu’il a la chance de ne pas se poser de question. Il semble à l’aise en classe et comprendre ce qui se passe autour de lui. Ses 2 instits le décrivent en terme très élogieux (ils sont forts pour cela les anglais!). En revanche, il est très frustré ne pas pouvoir jouer vraiment avec les autres enfants car il ne peut pas encore s’exprimer… Mais il reste heureux de vivre, ce qui est l’essentiel !

Salomé semble plutôt bien s’en sortir. Les professeurs sont bienveillants et font en sorte de lui permettre de progresser et de travailler malgré la barrière de la langue. Elle est de plus en plus à l’aise pour participer et s’exprimer en classe. Il y a bien évidemment des petits moments d’abattement mais elle est bien épaulée au collège, ce qui est très encourageant. Tous les jeudis après les cours, elle est volontaire dans la ferme du collège. Et la prof de musique vient de la recruter pour l’orchestre du mardi… mais on ne sait pas encore de quel instrument elle jouera ;-) Nous rencontrons demain son tuteur et aurons donc un retour des professeurs après ce 1er mois.

L’organisation du collège est très différente. Nous sommes loin d’avoir tout compris, j’espère pouvoir vous en parler plus longuement une prochaine fois...

 Ysaline est pour le moment en phase de colère et de déni. Elle dit ne rien comprendre en classe, ce qui entraîne beaucoup de découragement. Elle qui était plutôt bonne élève vit assez mal le fait de ne pas pouvoir comprendre tout ce qui est demandé et du coup de ne pas pouvoir montrer ce dont elle est capable. Nous avons beau lui dire d’être patiente, il est difficile de lui faire entendre raison… Et dans ces moments, qu’il est difficile en tant que parents de rester confiants et de ne pas douter de nos choix. Même si ce que nous avons pu lire et les témoignages que nous avons reçus nous disent qu’elle y arrivera forcément, cette période de transition est assez angoissante et inconfortable pour tous…

Malgré tout, elle a commencé à se faire quelques amies et elle semble très appréciée à l’école par ses camarades . Les enseignants sont également très positifs et bienveillants.

 

  • L’école à l’anglaise : autonomie et épanouissement !

 

  • Homeworks

De ce que l’on a pu voir jusqu’à aujourd’hui, il y a nettement moins de travail à la maison qu’en France.
Ysaline, par exemple, reçoit ses devoirs le jeudi pour le mardi : maths, spellings (liste de mots à savoir écrire en fonction d’une règle précise) et anglais (compréhension et analyse de texte). A elle d’organiser son travail en conséquence.
Salomé n’est pas submergée de travail contrairement à ce qu’elle a pu connaître les années précédentes. Il s’agit surtout de mises en application des notions vues en cours, sous différents formats : présentation, devoirs, rédaction.
Mayeul reçoit le mercredi une liste de 5-6 mots à apprendre, en lien avec un ou des phonics qui seront travaillés en classe la semaine suivante. Il vient également de recevoir un liste d’une quarantaine de mots qu’il devra savoir lire et écrire pour les vacances de Noël. Enfin, toutes les semaines, nous découvrons un nouveau livre, dans lequel nous jouons avec différents sons et découvrons du vocabulaire ! A cela s’ajoute une longue liste de mots qu’il doit apprendre afin de rattraper ses camarades qui, eux, ont commencé ce travail l’an dernier. Nous avons un cahier de liaison dans lequel nous devons noter le travail fait à la maison et dans lequel les instits notent leurs remarques, conseils et encouragements.

 

  IMG_20180925_164517    IMG_20180912_165004

Nous ressentons un vrai désir de co-éducation de la part de l’école ; chacun doit faire sa part;-)

Nous avons d’ores et déjà découvert l’originalité des homeworks à l’anglaise, sous la forme de projets qui encouragent les enfants à développer leur créativité.
Ainsi la semaine dernière, les years 6 avaient à réaliser un « block- dog ». A partir d’un bloc de bois, chaque élève devait fabriquer un « chien » et décider de sa personnalité !

IMG_20180930_173142     IMG_20181003_160754

 IMG_20181004_083713

Passé un petit moment d’interrogation, il nous a fallu nous mettre au travail ! Heureusement que nous sommes plutôt friands d’activités manuelles : pompons, nœud en crochet, corde tressée et récupération, nous avons fait avec les moyens du bord !

Pas mal non ?      IMG_20181004_083417

La semaine s’est terminée avec un défilé de block-dogs des years 6 devant le reste de l’école ! Chien futuriste, télécommandé, fourrure sur roulettes… on a vu de tout !

Bon, selon les mamans avec lesquelles j’ai pu discuter, nous n’aurons pas ce genre de projet toutes les semaines, fort heureusement !!

 

  • Le sport

Le sport est mis à l’honneur ici, autant en primaire qu’au collège. Il y a même un professeur de sport à l’école primaire, c’est dire !
L’uniforme de chaque école comprend d’ailleurs un PE kit (Physical Education) qui est utilisé pour toutes séances de sport, même dans les petites classes. On ne rigole pas avec la tenue !
Les élèves ont également la possibilité de participer à différentes disciplines sportives, avant ou après l’école ou sur la pause méridienne ; cela en plus des heures prévues au programme !
Ysaline a ainsi commencé à jouer au foot tous les midis et a été « sélectionnée » dans l’équipe de l’école. Nous avons donc assisté jeudi dernier à la première rencontre inter-écoles… Moi qui disais que je ne voulais pas que Mayeul fasse du foot pour échapper aux samedis au bord d’un terrain… !

IMG_20181005_071254       IMG_20181005_071435   

  IMG_20181004_153045

Mayeul a, quant à lui, profité de ce moment coté détente !

Nous avions préparé un slogan digne des meilleures cheerleaders, mais Ysaline nous a interdit de nous faire remarquer !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • La musique

Elle occupe elle aussi une place de choix. Une prof intervient 2 jours /semaine à l’école primaire avec chant pour toutes les classes, mais aussi une chorale et un ensemble instrumental pour les élèves qui le souhaitent. Les enfants qui pratiquent un instrument ont également la possibilité d’avoir leur cours hebdomadaire à l’école, en lien avec l’école de musique du conté.
Mayeul va chanter tous les lundis avec sa classe.
 Ysaline avec sa harpe fait un peu sensation car ce n’est pas un instrument très répandu par ici ; étrange, nous pensions que nous nous approchions des influences celtes ! Nous sommes encore en recherche d’un enseignant pour elle. Mais elle devrait normalement entrer dans l’ensemble et la chorale de l’école.

 

  • La médecine anglaise

Après 2 mois en Angleterre, nous venons de faire connaissance avec le système médical local. Je m’attendais à quelque chose de compliqué mais c’est au final hyper pratique.

Toute la famille est enregistrée dans un centre médical regroupant différentes spécialités. Pour un rdv prévisible, il faut compter 15 jours de délai ; pour une maladie, nous avons pu avoir un rdv dans la journée. Et c’est Ysaline qui a inauguré le système !
Première surprise, les soins médicaux sont « gratuits » pour les enfants, nous n’avons aucun frais à avancer (bon en vrai, on sais bien que cela n’est pas gratuit, ce sont les impôts qui permettent cela!). Pas de carte vitale à fournir, c’est le NHS sous lequel nous nous sommes inscrits qui prouve notre identité.
Avant de partir, j’avais donc préparé mon texte avec Google Translate (mon meilleur ami en ce moment!) : headache, sore throat, fiever, earache… Un médecin charmant qui a pris le temps de parler slowly afin que l’on se comprenne s’est occupé de la demoiselle.

IMG_20181002_123035

 

La deuxième surprise du système a eu lieu dans la pharmacie, attenante au centre médical. Là encore, aucun frais à avancer. Et le traitement antibiotique a été reconstitué sous nos yeux par la préparatrice, avec la juste dose pour la durée du traitement. Une vraie bonne idée là encore ! On verra une prochaine fois si l’idée est valable pour les comprimés…

 

 Le NHS (National Health Service) semble très sensible à l’épidémie de flu (grippe). Il y a des affiches un peu partout, le messaged’attente du centre médical précise de ne pas se déplacer en cas de flu… Il y a une campagne de prévention assez forte à l’école également avec une « vaccination » nasale gratuite, fortement recommandée chez les enfants de classe de réception à year 5. Après 2 années à grippe, Mayeul pourra peut-être y échapper cette année.
 
Je ne sais pas si l’épidémie est plus virulente que chez nous, ou au contraire si leurs méthodes de prévention permettent de la limiter.
Nous saurons cela très vite… winter is coming !

 

 

What else ?

 

J’ai enfin une carte bancaire, un NIN et un NHS number, me voilà donc en règle !! Il ne nous manque plus qu’une voiture anglaise et nous serons au top !

Le système judiciaire français ayant attesté que je n’avais aucun crime ni délit à mon actif, j’ai déposé hier mon DBS à l’école primaire (Disclosure and Barring Service, équivalent de notre casier judiciaire, document indispensable pour travailler auprès des enfants). Je vais donc pouvoir passer en phase active pour l’organisation du french club de l’école primaire ! A voir ce que cela donnera et les opportunités que cela m’offrira.

 

 

Jeudi dernier, j’ai été invitée à mon premier coffee avec 4 mamans de l’école. Un grand moment compte tenu de mon niveau d’anglais, mais très sympa malgré tout. (Bon en vrai, si on s’adresse à moi, je ne m’en sors pas trop mal ; c’est lorsque les anglais parlent entre eux que ça se complique !! )

 Nous avons beaucoup échangé sur les différences de nos habitudes de vie ; c’est assez rigolo de voir à quel point nous sommes presque pareils, mais tellement différents. Horaires de repas, coucher, menus, cuisine, rayons de supermarchés, conduite… Tant de petits détails qui nous ont bien fait rire !

Je suis passée pour une extra-terrestre en expliquant que notre famille tente de réduire ses déchets, que nous n’achetons pas d’aliments déjà préparés, que nous cuisinons tout ce que nous mangeons, que nous n’avons qu’un menu identique pour toute la famille à chaque repas, que nos enfants (et mon mari) mangent des légumes, que nous mangeons à table et ensemble…

Ce qui est intéressant dans ces rencontres, c’est de constater que les clichés que nous pouvons avoir pour un pays et ses habitants n’arrivent pas par hasard… Il y a une part de vraie et tout ce qui s’ajoute autour. Cette discussion était très agréable, sans préjugés ni moqueries ; juste l’envie de comprendre ce qui fait l’identité de chacun...
Il y a tant et tant à apprendre encore. J’ai hâte d’être au prochain café !

 

Après quelques semaines de recherche, j’ai fini par trouver un cours d’anglais pour moi. Deux heures de cours tous les mardis, j’espère pouvoir progresser et me donner les clés pour me sentir moins stressée et isolée. L’objectif (inavoué) est aussi et surtout de ne pas être prochainement dépassée par mes enfants qui parleront anglais mieux que leur mère...

La constatation est sans appel, je vais souffrir… Je ne me souvenais pas que l’anglais était aussi compliqué !
J’ai pris un bon coup de vieux en me retrouvant au milieu de ce groupe d’étudiant. Elle est loin l’époque de l’anglais LV1 au lycée!!
J’ai surtout ressenti une énorme vague de compassion pour mes enfants qui vient cela tous les jours...

 

 

 

 

__________Petites bizarreries locales__________

 

* Les anglais ne semblent pas s’inviter chez eux. Ils se retrouvent plutôt dans des lieux publics : café, pub, restaurant. Le premier exemple en fut mon café de jeudi : dans un café de la ville et non chez l’organisatrice dudit café !

* Les horaires des repas : OMG !!

Ysaline a été invitée il y a 2 semaines chez une amie après l’école. Lorsque je suis allée la récupérer à 18h, ils avaient déjà dîner. Bon il va falloir que je creuse un peu mon étude sociologique dans ce domaine.

 IMG_20180925_085301

* Dans notre quartier, de nombreuses rues comportent le mot hill (= colline). Ceci explique la super « charette » du facteur avec assistance électrique !

 IMG_20180928_173952

 

 

* Au détour d’une ballade, nous avons vu passer ce camion qui semblait surgir d’un film américain ou d’un souvenir d’enfance !

 

 

 

  * La ville est parsemée de parcs et de verdure. Nous avons la chance de pouvoir croiser des écureuils dès que nous sommes dehors. Ce petit animal provoque l’admiration de toute la famille, et très régulièrement quelqu’un s’écrie « écureuil » (cf « Là-haut » pour les incultes!). On doit passer pour des touristes pour les anglais qui semblent ne plus y prêter attention …

Bref, le squirrel est notre nouvelle mascotte !

IMG_20180913_132036

 

 

_____________Nos 1ères fois_______________

* Je profite de mon temps-libre de mère au foyer pour me remettre au sport; mes débuts en cours de body-combat sont plutôt risibles: entre musique à fond, cardio malmené et anglais sommaire, je n’en mène pas large ! Heureusement qu’il y a l’image car le son ne m’est pas d’un grand secours pour le moment !

* 1ère invitation à une anniversaire pour Ysaline : de 16h30 à 19h15 avec escalade, gâteau et pizza (oui, dans cet ordre!). Comme on nous l’avait dit, les enfants n’ouvrent pas leurs cadeaux pendant la party… Il faudra que l’on creuse ce détail également !

 

_____________Anecdotes_______________


  • Tous les matins la classe d’Ysaline se met en forme avec des vidéos de ce genre :

https://www.youtube.com/watch?v=EEOp-FaekSY

https://www.youtube.com/watch?v=tbPGvZDNoY0

D’après Ysaline, tout le monde s’en donne à cœur joie. Nous avons bien rit quand nous l’avons vue « réviser » les chorégraphies afin de pouvoir suivre en classe !

  • Lorsque j’ai annoncé aux enfants que je commençais un cours d’anglais, Mayeul m’a immédiatement fait remarquer que ça n’était pas juste qu’il doive aller à l’école tous les jours, toute la journée, alors que je n’irai que 2 heures par semaine...

  • La semaine dernière, le travail de spelling d’Ysaline portait sur la règle des mots en FER (referee – referred...). Grand moment de solitude, quand Cyril et moi avons constaté que nous ne la connaissions pas (que celui qui la connais lève la main!). Google est venu à notre secours afin d’essayer d’en comprendre les subtilités.

Deuxième moment de solitude, lorsque l’instit a essayé de nous l’explique par sms...

Troisième moment de solitude, quand, au bout de quelques minutes passées à répéter les mots pour trouver la bonne prononciation, j’ai eu la surprise d’entendre Mayeul me corriger car il trouvait que ma prononciation n’était pas la bonne!

 

 

 

Voilà pour les dernières news de la famille. Pour les prochaines nouvelles, j’espère que je pourrai vous présenter la version blog de nos aventures !

En quelques jours, l’automne s’est bien installé de ce coté de la Manche. Les journées raccourcissent à vue d’œil et nous laissent imaginer les courtes journées hivernales qui approchent.

Halloween se prépare et nous montre que nous avons bien changé de pays. Sans être la grande fête américaine que nous pouvons voir dans les films, nous pouvons aisément constater que cette période a une toute autre couleur qu’en France. Décorations, déguisements, citrouilles envahissent les rayons des magasins. Halloween n’est pas une fête que nous célébrions en France… Nous sommes plutôt enclins à fêter la vie ;-) Mais cette année, nous ferons une exception à la règle. C’est cela aussi l’intégration !

IMG_20180927_101551

 

D’ici 2 semaines, les enfants et moi nous accorderons quelques jours de vacances à Brest. Après ces premières semaines fortes de tant d’efforts et d’émotions, il est important que chacun puisse retrouver ses amis. Il faut avouer que tout le monde compte les jours !

Alors à bientôt pour ceux que nous aurons la chance de pouvoir revoir à ce moment…